S’assurer que les contenus textuels (ex. : textes, tableaux) sont exploitables et compatibles avec les fonctions d’aide à la lecture et à l’écriture

a) vérifier qu’il est possible de sélectionner le texte;

Si cela est possible, le contenu des documents pourra alors être lu par la synthèse vocale.

b) s’assurer qu’il est possible de “copier” et de “coller” le texte dans un document externe (ex. : un document Word);

Si cela est possible, la fonction d’aide du suivi dynamique du mot lu pourra être utilisée.

c) s’assurer que tous les documents sont « déverrouillés », c’est-à-dire que les droits d’autorisation pour l’accessibilité sont activés;

d) hiérarchiser les titres (titre 1, titre 2…) et sous-titres;

e) utiliser une police de caractères sans empattement (ex. : Arial, Verdana, Ubuntu), soit une police dont les lettres ne se ressemblent pas (ex. : Il, 1l, lt);

f) s’assurer que l’espace entre les lignes du texte (interligne) est d’au moins 1.5;

g) aligner le contenu du texte à gauche;

h) éviter les lettrines ou autres symboles qui empêchent ou interfèrent avec la lecture du texte par la synthèse vocale;

i) s’assurer que le contraste de couleur est suffisant entre la police de caractères et le fond (privilégier le noir sur le blanc, le jaune sur le noir, le blanc ou le jaune sur le bleu foncé);

Afin d’évaluer si le ratio de contraste de couleur est suffisant, il est suggéré d’utiliser les outils de vérification de l’accessibilité (ex. : Wave, l’outil de vérification de l’accessibilité dans Word ou PowerPoint).

j) éviter le plus possible de mettre une image comme fond de page;

k) s’assurer que la pagination est présente en tout temps dans les documents;

l) ajouter des points d’ancrage numérique dans la table des matières des ressources (ex. : un hyperlien sur chacun des titres et sous-titres présents dans la table des matières menant à l’endroit correspondant dans la ressource);

m) S’assurer que les sections prévues dans les ressources fournies aux élèves pour recueillir leurs réponses écrites ou leurs productions écrites permettent l’exploitation des aides à la rédaction et à la révision-correction notamment l’utilisation des fonctions d’aide suivante : prédiction de mots et révision-correction orthographique et grammaticale.