Guide pour la production et pour le choix de ressources numériques accessibles 

Équipe de rédaction

Équipe de rédaction 

  • Annik Gilbert, Conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT de l’Inclusion et de l’adaptation scolaire
  • Isabelle Demers, Conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT de l’Inclusion et de l’adaptation scolaire
  • Martin Gagnon, Conseiller pédagogique au Service national du RÉCIT de l’Inclusion et de l’adaptation scolaire
  • Marie-Josée Marineau-Harnois, Conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT de l’Inclusion et de l’adaptation scolaire
  • Christine Plourde, Direction des ressources didactiques, des bibliothèques scolaires
  • Geneviève Rioux, Direction des ressources didactiques, des bibliothèques scolaires
  • Thomas Stenzel, Conseiller pédagogique à LEARN Quebec,  Service national du RÉCIT, Service à la communauté anglophone
  • Annie Sanfaçon, Direction des ressources didactiques et des bibliothèques scolaires

Introduction

Depuis quelques années, l’accessibilité du contenu des ressources fait de plus en plus partie des préoccupations des personnes qui interviennent en milieu scolaire.  Initialement, l’enjeu s’adressait aux utilisateurs et utilisatrices d’aide technologique, mais plus ces règles d’accessibilité sont utilisées et appliquées, plus celles-ci sont utiles pour tous les apprenants et apprenantes d’une classe.    

L’intention de ce guide est de soutenir le personnel scolaire impliqué dans le choix et la production de ressources éducatives numériques accessibles (RENA) remises aux apprenants et apprenantes.  

Cet ouvrage présente, dans la première section, l’historique de l’accessibilité.  Ensuite, une définition de “Ressources éducatives numériques accessibles” sera donnée. Dans la deuxième section, il propose les éléments à prendre en compte dans le choix et l’élaboration d’un document numérique accessible, soit les principes de l’accessibilité universelle et les trois niveaux d’accessibilité.  

Ainsi, le lecteur sera sensibilisé à l’importance de l’accessibilité des documents.  

Historique de l’accessibilité

1974 : Barrier Free Environnement Inc. est fondé par Ronald Mace. Monsieur Mace était un architecte, concepteur de produits, éducateur et consultant américain. Il est surtout connu pour avoir inventé le terme de conception universelle et pour son travail de défense des droits des personnes handicapées.

1978 : le gouvernement du Québec adopte une loi pour favoriser l’inclusion. Le Québec a été l’une des premières provinces à adopter une loi favorisant l’inclusion des personnes handicapées. Cette loi a été modifiée en 2004 pour que les ministères et les agences gouvernementales  adhèrent aux normes WCAG  2.0.  Un document de référence actualisé a été publié en 2012.

Dans les années 1980, l’accessibilité devient une extension d’un mouvement architectural appelé Universal Design.

1984 : fondation du Center for Applied Special Technology (CAST). Le CAST développe le domaine de la conception universelle de l’apprentissage grâce à la recherche et au développement créatifs.

1990 : les États-Unis ont adopté la loi ADA (Americans with Disabilities Act). Il s’agit d’une loi sur les droits civils qui protège les personnes handicapées contre la discrimination et établit le droit à des aménagements. Entre autres choses, tout contenu disponible pour l’ensemble de la population, doit être accessible, y compris les sites Web.

1999 : le World Wide Web Consortium (W3C) a publié les Directives pour l’accessibilité du contenu Web 1.0 (WCAG 1.0). L’objectif était d’établir des normes internationales pour le Web. Celles-ci ont été mises à jour et révisées en 2008 (WCAG 2.0). Les directives fournissent également un large éventail de recommandations pour rendre le contenu Web accessible au plus grand nombre de personnes.

2001 : première version des lignes directrices de la CUA. Les lignes directrices ont été élaborées avec le soutien du Bureau des programmes d’éducation spécialisée du département de l’éducation des États-Unis, par l’entremise du National Center on Accessing the General Curriculum, un projet commun sous la direction de CAST.

2012 : le Conseil du trésor a adopté trois standards énonçant des règles permettant à tout site Web d’être accessible : standard sur l’accessibilité d’un site, standard sur l’accessibilité d’un document téléchargeable et standard sur l’accessibilité du multimédia dans un site Web.

2017 : Publication de la CUA (conception universelle de l’apprentissage).

2018 :  le MEES a présenté le Plan d’action numérique (PAN) doté d’un budget de 1 186M$ pour la mise en œuvre du plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur de 2018 à 2023, dont une somme de 963 M$ en nouveaux investissements pour cette période, annoncée dans le plan économique de mars 2018. Trois domaines y étaient abordés : la robotique (programmation), les laboratoires créatifs et les appareils pour prendre en charge ces domaines.

2018 : avec le développement du RÉCIT de la formation à distance (FAD), la Direction des ressources didactiques et pédagonumériques du MEQ a créé pour l’équipe du RÉCITFAD un document de travail intitulé Application des normes d’accessibilité numérique pour la formation à distance. Ce guide présente trois niveaux d’accessibilité pour les différents types de ressources numériques. Le respect des critères du niveau 1 permet de répondre aux besoins des élèves ayant des difficultés marquées en lecture et en écriture lorsqu’ils utilisent des fonctionnalités d’assistance telles que la synthèse vocale et le suivi dynamique des mots pour accéder au contenu.

2019 : la mesure 1 du PAN était d’établir un cadre de référence des compétences numériques transversales à tous les niveaux d’enseignement. Le Cadre de référence de la compétence numérique comprend 12 dimensions. Il s’agit d’une extension des compétences transversales qui font partie du PFEQ.

2020 : la pandémie de COVID-19 est venue bousculer les pratiques pédagogiques et a accéléré l’utilisation du Web dans le réseau scolaire.  Toutes les écoles ont dû se tourner vers l’utilisation d’outils technologiques.  L’application des directives WCAG 2.0, dans la mesure du possible, aux contenus produits par les conseillers et conseillères pédagogiques, les enseignants et enseignantes et les élèves permettra de rendre l’apprentissage plus accessible à tous.

2022 : Le contenu de tout site Web sur les sites publics des instances scolaires doit respecter des normes d’accessibilité SGQRI 008 2.0.

Voici un résumé visuel du développement de l’accessibilité à travers le temps : 

Guide RENA

 

Ressource numérique éducative accessible (RENA) – Définition

Pour le comité de rédaction de ce guide, une ressource éducative numérique accessible est un matériel d’enseignement et d’apprentissage remis aux élèves sous forme numérique qui répond aux besoins de chacun et chacune, par souci d’inclusion.  

Une RENA se présente sous plusieurs formes : des textes, des images, des vidéos ou des fichiers audios.  Il est possible que certaines de ces formes (textes et images) soient remises en papier après avoir été conçues sur un support numérique.  Le fait de considérer l’accessibilité a priori favorise la compréhension du contenu, peu importe le support proposé.  Cela contribue également à l’autonomie, à l’estime de soi et à la réussite personnelle des élèves. 

Ressource éducative numérique accessible (RENA) – Mise en contexte

La RENA offre un grand potentiel dans les contextes d’enseignement-apprentissage.  Elle permet, entre autres, de répondre aux besoins diversifiés de l’ensemble des élèves, dont ceux et celles qui sont utilisateurs et utilisatrices de fonctions d’aide numérique.  Apporter de simples changements à la façon dont l’information est présentée peut faire une grande différence pour ces élèves. 

Pourquoi penser à l’accessibilité au moment de produire et de choisir des RENA ?

Lors de la remise d’un document, nous voulons que chaque élève puisse y avoir accès et comprendre le contenu qui lui est proposé. C’est pourquoi considérer l’accessibilité dès la production d’une RENA permet d’atténuer les obstacles que les élèves pourraient rencontrer lors de la lecture (par exemple : contraste insuffisant, police de caractère difficile à décoder, etc.). Même si le respect des critères d’accessibilité peut sembler exigeant dans son ensemble, il ne nuit pas à la créativité dont on peut faire preuve lors de la création de RENA.  

Lors du choix d’une RENA, il est important de tenir compte de certains critères d’accessibilité de base, dont la possibilité de sélectionner le texte et de le lire à l’aide d’une synthèse vocale. Plusieurs instances et organisations proposent des RENA adéquates pour l’enseignement et l’apprentissage. Elles se retrouvent dans ce répertoire conçu pour soutenir le personnel du milieu scolaire dans le choix de RENA à proposer aux élèves.  

Le fait de tenir compte des critères d’accessibilité lors de la conception de cours facilite l’accès au contenu pour l’ensemble des élèves, y compris les élèves HDAA.  

 Il est à noter qu’il est préférable de tenir compte des critères d’accessibilité dès le début de la conception des ressources. Cela diminue le temps de traitement supplémentaire associé à leur adaptation aux besoins des élèves et réduit les coûts rattachés à leur conception. Cependant, il est possible de modifier une ressource existante afin qu’elle respecte certains critères d’accessibilité. 

Voici des raisons pédagogiques qui indiquent que penser à l’accessibilité des documents est essentiel pour l’ensemble des élèves :  

  • Leur permettre d’avoir accès à l’information ;  
  • Leur permettre de se centrer sur la compréhension de l’information en évitant la surcharge cognitive et visuelle ; 
  • Contourner leurs difficultés d’apprentissage ;  
  • Soutenir le confort de la lecture ; 
  • Leur offrir des contenus qui correspondent à leur âge ;  
  • Leur permettre d’être autonomes ;  
  • Leur permettre de réussir ;  
  • Leur permettre d’actualiser leur plein potentiel dans chaque sphère de leur vie ;  
  • Favoriser leur inclusion sociale.  

Avec l’arrivée du numérique, la présentation de l’information a été modifiée : on n’a qu’à penser à la structure des sites Web et des documents interactifs.  Notre façon de  lire s’est adaptée à cette nouvelle organisation de l’information.  D’ailleurs, la recherche universitaire étudie les différences entre la lecture sur un support papier et la lecture sur un support numérique, d’où l’importance de s’assurer que les documents remis aux élèves correspondent aux normes numériques de production de documents.    

Voici quelques écrits traitant de la lecture à l’écran : 

Le numérique a ouvert la porte à l’accessibilité et a donné l’accès à l’information à un grand nombre de personnes.  Le fait que le personnel scolaire choisisse et produise des RENA dynamise l’ensemble des douze dimensions de la compétence numérique, mais active principalement la dimension 7 (Production de contenu) et la dimension 8 (Inclusion et besoin diversifiés) du continuum du développement de la compétence numérique.  La compétence numérique s’actualise donc autant dans le choix des RENA que dans leur production.    

Ceci est aussi vrai pour l’ensemble des élèves : pourquoi ne pas les sensibiliser à l’accessibilité de leurs propres choix et productions ?  

Guide RENA

Niveaux à respecter pour qu’une ressource éducative numérique soit accessible

Le niveau 1, soit le seuil minimal d’accessibilité, regroupe l’ensemble des critères qui permettent de satisfaire aux besoins de 70 % des élèves HDAA. Le respect de ces critères d’accessibilité rend le texte exploitable et compatible avec les fonctions d’aide à la lecture et à l’écriture. Il est attendu, lorsque c’est possible, que l’ensemble des RENA atteigne le niveau 1 d’accessibilité.   

Voici une liste de vérification des critères à respecter pour l’atteinte du niveau 1

Google Doc: liste de vérification

PDF: liste de vérification

Le niveau 2, soit le seuil de bonification, regroupe des critères complémentaires qui permettent de rendre l’information accessible à 85 % des élèves HDAA. Le respect de ces critères d’accessibilité permet aux élèves d’utiliser les fonctions d’aide à la lecture, au repérage et à la navigation et leur offre des options de rechange (médias substituts) afin qu’ils puissent accéder à l’ensemble du contenu des ressources. Bien que l’atteinte de ce niveau ne soit pas obligatoire, il est souhaitable d’adapter les REN (ressources éducatives numériques) en fonction des critères du niveau 2. 

Finalement, le niveau 3, soit le seuil optimal, regroupe l’ensemble des critères d’accessibilité. Le respect des critères de ce niveau permet de joindre 90 % des élèves HDAA. Les spécialistes des Services régionaux de soutien et d’expertise sont les plus compétents pour bien cibler les besoins de ces clientèles et pour évaluer les actions à entreprendre afin de consolider le niveau 3. 

Médiagraphie

CARIGNAN, I. (2010). La lecture à l’écran : quelles stratégies enseigner ? Québec français (159), 74-76. [https://www.erudit.org/fr/revues/qf/2010-n159-qf1504492/61599ac.pdf].  

CARIGNAN, I. (2017). Didactique de la lecture II, Processus cognitifs en lecture : stratégies et compréhension : lecture interactive. TELUQ.  [https://edu1022.teluq.ca/lecture/didactique-de-la-lecture-ii/strategies-de-lecture-a-enseigner-aux-eleves-sur-papier-et-a-lecran/].  Consulté le 23 février 2023. 

CHAURET, M. (2018).  Comprendre la lecture à l’écran : la recherche par mots-clés et l’activation d’hyperliens chez les enseignants du primaire et du secondaire. Savoirs, Université de Sherbrooke, 189 pages.  [https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/12610]. Consulté le 23 février 2023. 

CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’ÉDUCATION (2017). Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire, Québec, 165 p. [https://www.cse.gouv.qc.ca/publications/ecole-riche-eleves-50-0500/#:~:text=Publications-,Pour%20une%20%C3%A9cole%20riche%20de%20tous%20ses%20%C3%A9l%C3%A8ves%20%3A%20S’adapter,en%20plus%20grands%20en%20classe].  

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (2018).  Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur. [http://www.education.gouv.qc.ca/dossiers-thematiques/plan-daction-numerique/plan-daction-numerique/].  

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (2019).  Cadre de référence de la compétence numérique, avril 2019, 33 pages. [http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/ministere/Cadre-reference-competence-num.pdf].  

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (2019).  Continuum de développement de la compétence numérique, 37 pages. [http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/ministere/continuum-cadre-reference-num.pdf]. 

PROULX, J. et CORMIER, A. (2020) Stratégies de lecture à l’écran et prise de notes numériques, Webinaire offert par le SERVICE NATIONAL DU RÉCIT DU DOMAINE DES LANGUES. https://www.domainelangues.qc.ca/fr/developpement-professionnel/webinaires/secondaire-et-fga/article/strategies-de-lecture-a-l-ecran-et-prise-de-notes-numeriques35 minutes, 32 secondes. 

 READING RIGHTS COALITION (2013). The definition of “print disabled”?,  [https://web.archive.org/web/20131024195135/http:/readingrights.org/definition-print-disabled], consulté le 23 février 2023. 

RUEL, J. et Allaire, C. (2018).  Communiquer pour tous.  Guide pour une information accessible, Santé publique, France et CIRLI, 112 pages.  [http://w3.uqo.ca/communiquerpourtous]. 

SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR (2012). Standard du gouvernement du Québec sur les ressources informationnelles, Version commentée du standard sur l’accessibilité d’un site Web (SGQRI 008-01), 88 pages. [https://www.tresor.gouv.qc.ca/fileadmin/PDF/ressources_informationnelles/AccessibiliteWeb/access_web_ve.pdf 

SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR (2011). Standard du gouvernement du Québec sur les ressources informationnelles, Version commentée du standard sur l’accessibilité d’un document téléchargeable (SGQRI 008-02), 88 pages. [https://www.tresor.gouv.qc.ca/fileadmin/PDF/ressources_informationnelles/AccessibiliteWeb/access_doc_telech_ve.pdf 

WEB CONTENT ACCESSIBILITY GUIDELINE (WCAG) 2.1 (2022). Règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.1 (w3.org) 

Service national du RÉCIT de la Formation à distance, Version 4.0 (2021), Concevoir en ligne… Guide de conception d’une FAD, 141 pages  https://recitfad.ca/wp-content/uploads/2021/07/Synthese-Guide-de-conception-FAD_2021-07-02_V2.pdf