L’anatomie du plan d’intervention

L’anatomie du plan d’intervention

Quoi ?

Outil* dans lequel la direction d’école, les parents, les intervenants et l’élève consignent les mesures adaptées aux besoins de l’élève HDAA en tenant compte des capacités de cet élève.

Tiré de la Loi de l’instruction publique, article 96.14.

*La LIP ne définit pas explicitement le plan d’intervention, mais pose des balises légales.

« Le plan d’intervention consiste en une planification d’actions coordonnées qui sont établies au sein d’une démarche de concertation. Il s’inscrit dans un processus dynamique d’aide à l’élève, prend appui sur une vision systémique […] de sa situation et est mis en œuvre selon une approche de recherche de solutions. »

Tiré du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.3.

Qui ?

« Le directeur voit à la réalisation et à l’évaluation périodique du plan d’intervention et en informe régulièrement les parents. »

Tiré de la Loi sur l’instruction publique, article 96.14.

Quand ?

« Suivi et évaluation périodique des progrès de l’élève en lien avec les objectifs et en fonction des moyens fixés.

La révision du plan d’intervention peut amener les participants à réaliser 5 actions:

  1. Poursuivre l’objectif et les moyens.
  2. Conserver l’objectif et modifier les moyens.
  3. Modifier l’objectif et les moyens.
  4. L’objectif est atteint.
  5. Fermer l’objectif.

La participation avec tous les participants est aussi nécessaire lors de cette étape. »

Tiré du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.10.

« Au moins une fois par mois, des renseignements sont fournis aux parents d’un élève mineur dans les cas suivants : 

1° ses performances laissent craindre qu’il n’atteindra pas le seuil de réussite fixé pour les programmes d’études ou, en ce qui concerne un élève de l’éducation préscolaire, lorsque ses acquis laissent craindre qu’il ne sera pas prêt à passer en première année du primaire au début de l’année scolaire suivante; 

2° ses comportements ne sont pas conformes aux règles de conduite de l’école; 3° ces renseignements étaient prévus dans le plan d’intervention de l’élève. 

Ces renseignements ont pour but de favoriser la collaboration des parents et de l’école dans la correction des difficultés d’apprentissage et de comportement, dès leur apparition et, selon le cas, dans l’application du plan d’intervention. » 

Tiré du Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire, article 29.2.

Pourquoi ?

« La démarche du plan d’intervention a pour objectif d’aider l’élève qui, parce qu’il est handicapé ou qu’il rencontre des difficultés, a besoin d’interventions adaptées pour progresser de façon optimale dans le développement des compétences menant à sa réussite. »

Tiré du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.3.

Comment ?

Page 1

Page 1 du canevas du plan d'intervention
Première page du canevas du plan d’intervention

Suggestions pour remplir la section “Capacités” (À gauche)

Faire ressortir les aptitudes de l’élève sur lesquelles il est possible de miser pour le faire progresser en lien avec ses besoins et avec les objectifs poursuivis.

À titre d’exemple :

  • L’élève est capable d’organiser son espace de travail.
  • L’élève est capable de demander de l’aide.

  Exemples de capacités à éviter :

  • L’élève a une belle calligraphie.
  • L’élève est souriant.

Ces capacités à éviter font référence à des éléments ayant peu d’effets sur la réussite de l’élève. Ce ne sont pas des leviers sur lesquels il est possible de miser pour améliorer sa réussite.

Tiré et adapté du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.4.

Suggestions pour remplir la section “Besoin” (À droite)

Faire ressortir les besoins prioritaires à combler pour faire progresser l’élève.

À titre d’exemple :

  • L’élève améliorera ses habiletés en lecture.

Exemples de besoins à éviter :

  • L’élève doit aller en orthopédagogique deux fois par semaine.
  • L’élève doit faire ses devoirs.

Ces besoins à éviter ne concernent par ce que l’élève doit développer.  Ce sont les moyens complémentaires ou des commentaires pouvant être consignés au plan d’intervention, mais sur lesquels l’équipe du plan d’intervention n’a pas de contrôle.  En l’absence de ceux-ci, nous devons tout de même intervenir.

Tiré et adapté du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.5.

Page 2

Deuxième page du canevas du plan d'intervention
Deuxième page du canevas du plan d’intervention

Suggestions pour remplir la section “Objectif”

L’objectif sera formulé à l’aide d’un verbe d’action et comprendra un ou des indicateurs permettant d’en évaluer la progression.  Les attentes définies dans le PFEQ demeurent toujours le référentiel sur lequel il faut appuyer les interventions. Les objectifs doivent être spécifiques, réalistes et mesurables.

À titre d’exemple :

  • L’élève sera capable de compléter une situation d’écriture de 150 mots avec 1/3 de temps supplémentaire.

Exemples d’objectifs à éviter 

  • L’élève améliorera sa lecture.

Tiré et adapté du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.6.

Suggestions pour remplir  la section “Identification des moyens”

D’abord, quelques définitions …

  1. Moyen : Action permettant de réduire l’écart entre la situation réelle et la situation souhaitée menant à l’atteinte de l’objectif.
  2. Moyen d’adaptation : Les moyens choisis apportent un aménagement dans la façon dont se vivra la situation d’apprentissage et d’évaluation liée à la compétence sans en modifier les critères d’évaluation.
  3. Moyen de modification : Les moyens choisis apportent un changement dans la façon dont se vivra la situation d’apprentissage et d’évaluation et modifient les critères d’évaluation liés à la compétence.

À titre d’exemple – moyen d’adaptation :

Objectif : L’élève sera capable de compléter une situation d’écriture de 150 mots avec 1/3 de temps supplémentaire.
Moyens : Accorder 1/3 de temps de plus.  Appropriation et utilisation du plan de rédaction d’un texte.

Exemple d’un objectif et de moyens à éviter :

Objectif : L’élève réussira sa première secondaire.
Moyens : Rencontre avec l’enseignant-ressource.  Réalisation de ses devoirs.  Être attentif en classe.

Tiré et adapté du Guide d’utilisation en lien avec le canevas de base du plan d’intervention, p.7 à 9.

Références :

Accès au canevas et au guide d’utilisation, site du ministère de l’éducation : http://www.education.gouv.qc.ca/references/publications/resultats-de-la-recherche/detail/article/canevas-de-plan-dintervention-commun-pour-faciliter-le-suivi-des-eleves-handicapes-ou-en-difficulte/

 Pistes de réflexion en lien avec la compétence lire et écrire : http://recitas.ca/fonctions-daide/2-pistes-de-reflexion-a-propos-du-guide-dutilisation-en-lien-avec-le-canevas-de-base-du-plan-dintervention/

Guide de la sanction des études : http://www.education.gouv.qc.ca/references/tx-solrtyperecherchepublicationtx-solrpublicationnouveaute/resultats-de-la-recherche/detail/article/guide-de-gestion-de-la-sanction-des-etudes-et-des-epreuves-ministerielles-formation-generale-des-j/

Loi sur l’instruction publique : http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/i-13.3

Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire : http://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/pdf/cr/I-13.3,%20R.%208.pdf

Aussi intéressant à consulter : 

La signature par les parents du plan d’intervention en milieu scolaire, Commission des droits de la personne et de la jeunesse : http://www.cdpdj.qc.ca/Publications/Signature_parents_plan_intervention.pdf 

Autrices de l’article :

Lise Goulet, CP collaboratrice au RÉCIT national en adaptation scolaire
Marie-Josée M.-Harnois, CP RÉCIT national en adaptation scolaire

www.recitas.ca