30) Fonction d’aide à la correction des erreurs d’orthographe grammaticale par vérificateur-correcteur grammatical

Fonction technique

Cette fonction d’aide est un outil qui vérifie l’orthographe grammaticale en analysant le contexte immédiat du ou des mots employés et en signalant par un soulignement les règles d’accord qui n’ont pas été appliquées. Lorsqu’une erreur est détectée, une solution est proposée en lien avec la règle énoncée.

Cette fonction d’aide est intégrée sous une forme simple dans la plupart des logiciels de traitement de texte y compris les logiciels de messagerie électronique. D’autres versions plus avancées dites « autonomes » utilisent en amont un module d’analyse syntaxique détaillée et approfondie. De plus, de nombreux sites de correction sont aussi offerts en ligne.

Besoins à combler

●      Mener un raisonnement grammatical efficace;

●      Améliorer les performances en écriture du point de vue de l’orthographe grammaticale;

●      Soutenir l’attention;

●      Réduire la charge cognitive.

Difficultés marquées persistantes ou incapacités

L’élève éprouve des difficultés marquées persistantes ou des incapacités à :

●      détecter ses erreurs d’orthographe grammaticale;

●      appliquer les règles de grammaire apprises;

●      exercer un contrôle attentionnel de précision;

●      soutenir son attention tout au long du processus de correction.

Fonction d’assistance pédagogique et valeur ajoutée

Il convient de distinguer le correcteur « machine » du correcteur « humain ». En effet, le premier repère des erreurs et propose des solutions. Il revient toujours à l’utilisateur de valider ou non le choix proposé en prenant en compte l’erreur possible, réelle ou inexacte.

Cette fonction d’aide favorise une démarche réflexive en soutien à l’apprentissage de la langue. Elle permet de réactiver et d’utiliser des connaissances acquises par un enseignement explicite.

De plus, l’élève qui présente un trouble spécifique du langage écrit éprouve de grandes difficultés à détecter ses erreurs et par conséquent, à appliquer les règles apprises. Il en est de même pour certains élèves qui, en raison d’un déficit de l’attention, peuvent également être confrontés à cette même difficulté.

MISE EN GARDE

Plusieurs utilisateurs ont tendance à surestimer les atouts de l’outil. Il faut souvent leur en démontrer les limites en utilisant des contre-exemples.

Les alertes

Étant donné que les correcteurs d’orthographe sont conçus pour venir en aide tant aux scripteurs experts qu’aux jeunes en grande difficulté, certains logiciels offrent la possibilité d’ajuster les réglages selon les habiletés en français écrit, la langue maternelle, la région linguistique, etc. Ces réglages permettent, par conséquent, de moduler la nature et le nombre d’alertes selon le niveau de difficulté de l’élève. Une source trop grande de stimulus et de corrections à effectuer peut décourager l’élève devant l’ampleur de la tâche.

Suggestions de produits incluant cette fonction d’aide

●      Microsoft Word

●      Libre Office, traitement de texte

●      Grammalecte (LibreOffice)

●      En ligne :

○      www.bonpatron.com

On peut l’utiliser en français et aussi en anglais.

○      www.scribens.fr

Le correcteur Scribens (intéressant, car en plus d’offrir un correcteur, il offre aussi des dictionnaires. Une section sur les règles détaillées est accessible.)

○      Le correcteur Cordial (Larousse)